La Seine et son cours

La SeineLa Seine prend sa source a un peu plus de 4 kilomètres de Poncey-sur-l’lgnon, à environ deux kilomètres de la route de Dijon, à Saint-Germain-Source-Seine. A-telle une ou plusieurs sources ? C’est toujours discutable. Mais ce qui est vrai, c’est qu’au cours des siècles, les géographes, même les plus avertis, situent l’origine de la Seine en plusieurs sites différents, heureusement, tout de même, proches les uns des autres.

Mais il y a mieux.

A un endroit, au lieu-dit «Les Vergerots», il y a «la» source de la Seine. Pourquoi « la » ? Parce que, en 1932, donc récemment, sur la commune de Saint-Seine l’Abbaye (Côte d’Or), la Ville de Paris acheta un terrain, en forme de parallélogramme ayant 82,50 m de base et 20 m de hauteur, soit entre 1600 et 1700 mètres carrés, qu’elle appela «Terrain communal des sources de la Seine». Ce terrain était censé officialiser désormais l’origine de celle-ci, même si une dizaine d’autres sources minimes, mais de même importance, pouvaient revendiquer le même honneur ?

De là à dire que la Seine «prend sa source à Paris», il n’y a qu’un pas rapidement franchi.

Continuons l’examen des sources. Elles sont toutes situées sur le Mont Tasselot, point éminent du plateau de Langres, formé de terrains du jurassique inférieur. Il y pleut plus que dans les environs, et l’eau entre peu. Les nuages, poussés par des vents contraires (la bise venue du Nord, le Solaire venant du Sud), sont favorables aux précipitations. Mais la température est relativement douce 2 degrés en moyenne en janvier (avec des chutes toutefois à -7° les jours froids), soit la même température qu’à Lille ou à 1′ Est de la vallée du Rhône, avant les Alpes. En été, la même température qu’à Bordeaux ou Mulhouse, 20°. Les deux courbes se coupent, l’une Sud-sud-Est Nord-nord-Ouest, l’autre Sud-Ouest Nord-Est, aux environs de Troyes. Les sources donnent naissance à de petits cours d’eau qui vont, certains comme la Tille et l’Ouche, vers la Saône, le Rhône et la Méditerranée, d’autres vers l’Yonne, la Seine ou l’Aube, et ensuite vers la Manche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *